Lettre ouverte à ma dyslexie et ma dysorthographie


Cher Dyslexie, cher Dysorthographie,

Salut les filles, pas la peine que je sois aussi formelle, on se connait assez bien. En tout cas, moi je
vous connais bien, peut être trop même.

Vous savez, je n’ai rien contre vous, au première abord je me suis dit que vous alliez compliquer un peu les choses, mais qu’au fond vous aviez l’air sympa malgré tout. Grosse erreur… Vous m’avez pourri la vie, mais comment dire, sans vous je ne serais pas moi. 

9 ans d’orthophoniste, environ 3 fautes par mots, plus de 5 moqueries par jours, 1 maitresse qui me dit que je ne ferais jamais rien de ma vie, 1 an dans une classe spécialisée, 1 vie de galère…

Malgré tout, je ne garde que du positif de vous deux, vous m’avez permi de grandir vite, d’être mature et bosseuse. Je n’ai jamais rien lâcher et grâce à vous je ne lâcherais jamais rien pour arriver à obtenir se que je veux. 
Et puis quand on y réfléchit bien, ce n’est pas vous qui m’avez rendu la vie difficile, c’est toutes ces personnes incapables d’accepter la différence. Donc, au final, grâce à vous je suis devenue qui je suis, la fille débrouillarde et qui n’abandonne jamais. 

Et puis regardez, vous êtes là mais, j’ai quand même ouvert mon petit blog. Je suis sûre que des fautes d’orthographe doivent ce cacher un peu partout mais, après tout, quand je sais que je donne le meilleur de moi même qu’est ce que je peux faire de plus ?

Alors même si je me suis renfermée sur moi même, si j’ai toujours peur du regard des autres, que j’ai toujours l’impression que tout le monde va se foutre de ma gueule, je vous dit merci. Merci d’avoir fait de moi qui je suis, de m’avoir rendu indulgente et compréhensive. 
Merci de m’avoir fait galèrer…

Bon je vous laisse, il faut que je corrige mes fautes. 

On se voit la prochaine fois que j’écris quelque chose !

4 commentaires

  1. Hey!
    Je me reconnais un peu dans ta lettre, grosse dyslexique, bonne dysorthographique. Beaucoup se moquait, certains profs me disait que les maths et la physique ne me sauverais pas éternellement. Et pourtant, me voilà ingénieur, comme quoi, mes deux amis Math et Physique m'ont bien aidé!
    Pleins de bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou,
      Comme quoi même avec des difficultés on peut arriver à se que l'on veut ! :)
      Merci pour ton commentaire
      Belle journée et des bisous

      Supprimer
  2. En même temps, les profs et instits jugent souvent vite leurs élèves...
    Je ne suis pas dyslexique, et pourtant, mes parents ont tout entendu "votre fille doit être suivie par un psy", "votre fille n'est pas bonne, on ne peut rien y faire"... Ma soeur est aussi dyslexique, tout comme ma mère. Ma mère a un bon emploi et ma soeur a réussi sa première année de médecine. Alors certes, c'est un handicap, mais il faut que les gens comprennent que cela ne rend pas bête pour autant !
    L'essentiel est finalement de se faire plaisir et de le partager :) j'aime beaucoup ton style d'écriture et ta touche d'humour et ça, c'est plus important !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrais que généralement les profs, surtout de primaire, jugent très très vite leurs élèves. C'est malheureux que les gens ne comprennent pas encore ce que c'est et qu'il fassent des amalgames. Mais bon comme tu le constate avec ta maman et ta soeur, on peut arriver à avoir une belle vie malgré ce que les gens pensent !!
      En tout cas merci pour ton commentaire :)
      Belle journée et des bisous

      Supprimer